Centre Culturel Jacques Franck asbl
 le poumon socio-culturel de la Commune depuis 1970 !
Cliquez pour agrandir

J'ai été nommée présidente du Centre Culturel Jacques Franck depuis le 21 juin 2007. Je suis évidemment honorée et fière de rejoindre cette merveilleuse et créative équipe qui fait retentir le Centre culturel Jacques Franck à Saint-Gilles mais aussi au delà de notre Commune. Je salue ici, tout particulièrement son directeur, Thierry Van Campenhout, qui s'atèle à en faire un lieu de créativité, de projets, de rencontres interdisciplinaires, de débats et d'émotions qui valorise l'identité de notre Commune.

Lieu définitivement populaire et coloré, le Centre Culturel Jacques Franck contribue certainement au « mieux vivre ensemble » et favorise la rencontre, l'émancipation et le dialogue interculturel.

Le Centre Culturel Jacques Franck est un centre de ressource, un lieu d'expression, de convivialité qui accueille chaque année : des centaines d'artistes, de collectifs associatifs et d'habitants en toute simplicité.

Avec un potentiel riche et multiple, le Centre Culturel Jacques Franck résonne dans tout Saint-Gilles avec ses multiples activités qui en font un véritable acteur de l'espace urbain ouvert sur le monde qui l'entoure.

On m'a confié la gestion du Centre Culturel Jacques Franck, j'espère imprimer le lieu d'une nouvelle touche d'abord parce que je suis enthousiaste à l'idée de faire bouillonner davantage de projets toutes disciplines confondues. Aussi parce que je sais combien la culture est un facteur d'émancipation pour les plus fragiles d'entre nous. Je souhaite consolider davantage ce lieu dans notre Commune, le rendre encore plus solide, accessible, fougueux et populaire. Comme disait Thérèse Mangot qui nous manque beaucoup : «C'est le lieu de rencontre des politiques culturelles ».

Je terminerai en rappelant que le Centre Culturel Jacques Franck est un lieu métissé qu'on apprécie, qu'on affectionne dans le paysage socio-culturel parce qu'il nous appartient !

Catherine Francois

Présidente du Centre Culturel Jacques Franck

21 juin 2007

Centre Culturel Jacques Franck : PLUS DE PRÉCISIONS

Fiche pratique et technique

Né dans le cinéma Elysée en 1970 sous l'impulsion du bourgmestre Jacques Franck, le « théâtre du Parvis » se voulait un lieu culturel de grand rayonnement. Le souhait était de créer un endroit qui permettrait de produire des manifestations plus importantes tels que des festivals, des rétrospectives de cinéma ou encore des expositions. Jacques Franck avait en effet une notion extrêmement large de la culture.

Trois ans plus tard, le « théâtre du Parvis » doit fermer ses portes. Les autorités communales décident alors de créer une forme d'action socio-culturelle plus directement en contact avec la population. Naquit alors le Centre culturel Jacques Franck. La Commune de Saint-Gilles a établi le Centre culturel comme un lieu de rencontre, de dialogue, de débat culturel en accord avec la législation de la Communauté française, qui prévoit la coopération entre les pouvoirs publics et les associations privées. Le Centre culturel Jacques Franck se veut pluraliste sur le plan politique et philosophique, sur le plan des couches sociales (âge, sexe, nationalité, groupes socio-professionnels) et sur le plan des modes culturels (culture social et politique, artistique, scientifique, etc.).

Aujourd'hui, le Centre culturel Jacques Franck se veut être un véritable lieu de vie réalisant la synthèse entre la création contemporaine, les pratiques artistiques quotidiennes, les questions d'actualité (ou de société) quotidiennes et la convivialité. Il se structure autour de valeurs thématiques fortes traversant l'ensemble de la programmation, mais aussi autour des échos des réalités quotidiennes vécues par les habitants. Il considère donc qu'il est nécessaire d'encourager dès le plus jeune âge le passage de l'initiation à une discipline artistique à la pratique individuelle et collective de celle-ci.

Le Jacques Franck a mis sur pied un programme de diffusion de qualité privilégiant la création contemporaine, accessible à l'ensemble de la population de Saint-Gilles et des communes environnantes, aussi bien en Théâtre, Danse, Cinéma, Arts plastiques, Musiques, et autres manifestations pour adultes et jeunes publics, réalisés par des artistes professionnels. Des opérations de facilitation d'accès sont réalisées à l'occasion notamment de la fête du Théâtre de la Communauté française, de générales publiques, de manifestations de plein air, etc.

Le Centre se donne comme objectif de jouer un rôle «citoyen», d'être un lieu où chaque personne est actrice de sa propre culture, en créant des thématiques générales permettant à tout un chacun de suivre les différentes réalités vécues par la population.

En 2003, le Centre culturel Jacques Franck a fêté ses 30 ans. Cet événement aura permis de rendre le centre encore plus visible, qu'il s'agisse des médias ou des publics.

L'actualité du centre est la mise en oeuvre du nouveau contrat programme 2004/2007, où il se voit confier la mission de coordination des autres centres culturels locaux, étant donnée sa nouvelle position transitoire entre les centres culturels locaux et régionaux.

 Centre Culturel Jacques Franck asbl

Chaussée de Waterloo, 94 - 1060 Bruxelles

Renseignements et réservations : Tél. 02/538.90.20 fax. 02/538.16.48
e-mail :
ccjf01@brutele.be
http://www.ccjf.be/fr/infos.htm
ouverture au public : mardi > vendredi : 11h > 18h30
samedi : 11h > 13h30 & 14h > 18h30
dimanche : 14h > 17h00 & 19h > 22h30

Arts Plastiques
Cinéma
Cinéma Jeunes Publics
Conférence
Expositions
Musique
Théâtre

Le Centre culturel Jacques Franck lance le défi d'être en permanence un lieu de vie soucieux des besoins de la population environnante en s'affirmant comme partenaire inconditionnel d'un développement culturel local « intégré » tant vis-à-vis des autorités locales que des associations. Son pari quotidien est de présenter des oeuvres et programmes de qualité, qu'il s'agisse de défendre les cultures populaires et les pratiques artistiques individuelles ou de mettre la création contemporaine en relation directe avec tous les publics qui l'entourent

© dm